Fraude carte bancaire : Que faire ?

Vous avez fait confiance à votre interlocuteur ou un site internet. Malheureusement, il s’agissait d’une arnaque et vous ne savez plus quoi faire.

Posez votre question en ligne, faîtes-vous accompagner par un juriste et obtenez la réponse certifiée par un avocat sous 72 heures.

Fraude à la carte bancaire et internet

J’ai reçu un email de la part de ma banque me signalant un piratage de mes codes d’accès. Paniqué, j’ai communiqué les informations demandées directement sur le site internet. Il m’a été indiqué qu’il fallait patienter deux jours avant de solutionner le problème. Inquiet, j’ai envoyé un email à ma conseillère. La réponse fut rapide, il s’agissait d’un site frauduleux destiné à obtenir mes codes. J’ai tenté de faire opposition rapidement, mais des achats ont été faits depuis.

Fraude et réseaux sociaux

Après une connexion sur mon réseau social préféré, ma cousine m’envoie un message pour me dire qu’elle a perdu tous ses papiers de voyage. Elle me dit être bloquée à l’étranger. Elle me « souffle » l’idée de lui communiquer mes numéros de cartes pour pouvoir payer l’édiction des papiers à l’ambassade. Sans hésiter je fais la nécessaire pour aider ma cousine qui voyage effectivement à l’étranger. Quelques heures plus tard, je reçois un sms de ma cousine qui m’informe qu’elle a été piratée dans son hôtel.

Ma banque et la fraude à la carte bancaire

On a utilisé ma carte frauduleusement il y a de ça trois semaines. J’ai fait opposition sur ma carte, j’ai déposé plainte et communiqué toutes les pièces à ma banque. Il y a eu d’autres prélèvements après le signalement. La banque refuse de me rembourser les montants en jeu. L’assurance prise refuse d’intervenir.

Fraude avec dépossession

Après avoir payé en carte dans un magasin, j’ai constaté que ma carte bancaire n’était plus dans mon portefeuille. J’ai donc fait opposition immédiatement. Le lendemain, j’ai vu plusieurs paiements par carte à 300 kms de chez moi. La banque refuse de rembourser malgré le dépôt plainte et l’opposition sur ma carte bleue.

Mes droits, mon avocat